Letre ouverte à mon nouveau Président

Ode à la pédagogie


Monsieur le Président, votre nomination fait naître autant d’espoirs que de craintes. Beaucoup de français ne vous connaissent pas. Vous voulez rassembler et réformer. Cela est possible, à la condition, de recourir à la pédagogie.


C’est au peuple français que vous devez rendre des comptes. Le président Roosevelt s’est adressé, au peuple américain, à la radio, une heure par semaine. Il a expliqué en prenant du temps, en termes compréhensibles par tous, ses projets et ses décisions.

Vos explications donneront le sentiment que vous vous intéressez à tout un chacun ; même ceux, qui ne les comprendront pas, seront satisfaits. Il y aura moins de malentendus. Les français seront moins impatients, ils donneront raisonnablement du temps au temps. Vous serez moins diabolisé. Il y aura moins de monde dans les manifestations de rue.


Parler aux français est urgent, ne perdez pas de temps, faites de la pédagogie dès aujourd’hui.


Monsieur le Président, de la pédagogie, de la pédagogie et encore de la pédagogie.