Le Roi est Mort vive le Roi

Le Roi est mort

Nous vivons une période historique. Un tsunami vient d’emporter une majorité d’élus.

Les battus n’ont pas tous démérité au plan personnel, ils ont démérité collectivement.

La France va mal, le chômage est très élevé. Il existe aujourd’hui une amélioration de

l’économie européenne, la France n’en profite pas suffisamment, elle est à la traîne. Élus vous ne nous faites pas rêver. Nous avons le moral dans les chaussettes. Nous sommes persuadés que nos enfants risquent de connaître la misère. Vous ne comprenez pas ce qui vous arrive.

 

Vous cherchez à comprendre, lisez le Canard enchaîne du 14 juin 2017 :

 

Règlement de compte force 10 chez les Rep

Les premiers aveux des attachés parlementaires du Modem

Au PS, on naît dans les roses … et on finit dans les choux !

Raz de marée macroniste annoncé : PS, FN, LR, LFI, ils craignent tous la pelle du 18 juin !

 

Deux personnages se sont particulièrement distingués : François le pieux et François zéro

 

François le pieux nous a fait découvrir les avantages très enrichissants du métier de député.On ne peut pas demander des comptes à nos élus, ils sont la représentation nationale . On ne peut pas exiger d’eux la présentation d’une facture quand ils dépensent de l’argent public .

François zéro a battu le record d’impopularité. Il a conduit une politique qu’il n’avait pas annoncée avant d’être élu. Il a laissé le parti socialiste dans un piteux état. Un livre le rendra célèbre auprès des générations à venir « Un président ne devrait pas dire ça ». Il a terminé son mandat d’une manière pitoyable. Il ne s’est pas représenté par courage, dit-il. En réalité, il s’agissait pour lui d’éviter un énorme humiliation…

 

Ajoutons à cela que nos élus ne connaissent pas la France profonde. Ils font des lois à leur avantage,

Ils n’ont pas le souci de l’exemplarité.

 

Moralité, trop c’est trop.

 

Un Roi est né

Après la débâcle arrive la nécessité de reconstruire.

 

Que demandons-nous à nos élus ?

  • De la probité
  • du sérieux dans l’exercice de leur mandat
  • un comportement à la suédoise : justifier par une facture, à un euro près, toute dépense de l’argent public, possibilité donnée aux citoyens de contrôler leur activité publique. Cela est admis sans discussion en Suède.

 

Que demandons nous à l’échelon national ? Que les députés n’aient pas d’œillère.

 

Qu’ils s’intéressent à tous les aspects de :

- la politique intérieure : au monde du travail, au monde paysan, à l’éducation, aux chômeurs, aux retraités etc...

et,

- la politique extérieure, c’est à dire , l’islamisme radical, l’Europe, l’Allemagne, la Russie, les États-Unis, la Chine, l’Arabie Saoudite, l’Iran etc..

 

On ne peut pas demander à un élu d’être un expert dans tous les domaines. On lui demande d’avoir l’esprit éveillé, d’avoir de la curiosité et des idées personnelles.

 

On peut imaginer, au plan de l’Assemblée nationale la création de groupes qui seraient invités à suivre, qui les problèmes du terrorisme, qui des problèmes des Erats-Unis, qui des problèmes de la Chine. Pour ces groupes il ne s’agirairt pas de leur occupationn habituelle mais de groupes de réflexion

 Lyon le 26 Juin 2017